Expositions/Galerie Dmarche Trajectoires Dialogue
___ DEMARCHE GENERALE ___
Accueil

AXIOMES DE BASES

AXIOMES DE BASE
Pour une plus grande spontanéité de l'acte
Pour une plus grande liberté de l'imaginaire

  • Celui de ne pas compter le temps, ni de limiter une mise en œuvre à un délai, une échéance. Certains actes n'ont pris que quelques minutes, la plupart se sont poursuivis dans leur affinement pendant des centaines d'heures, pour d'autres, pendant des années. Pour les sculptures végétales le temps de l'acte se compte en décennie
     
  • Celui de ne jamais déterminer un stade d'achèvement. Toute idée ou objet est susceptible de rebondir indéfiniment, de sa propre forme ou d'une forme dupliquée vers une autre évolution, un autre support, rejoindre un autre concept, y compris dans l'extrême, son effacement, sa disparition.(oeuvre éphémère)
     
  • Le choix de distancier la démarche d'une quelconque forme de rémunération, ou d'une recherche de reconnaissance. oeuvre doit émouvoir, parler par elle même sans explications ou notices, sans signature et encore moins d'image de l'auteur.

  • Celui de ne pas enfermer l'acte dans une étiquette/catégorie ou un matériau. La démarche est au-delà des genres et s'autorise tout supports et tout les modes d'expressions. Des plus classiques aux plus contemporains
     
  • Celui de se saisir des propositions/suggestions et de les réaliser à priori avec les matériaux directement accessibles autour de nous. Ceci afin de raccourcir au mieux l'élan spontané vers le faire et le passage à l'acte.
     
  • L'acte est souvent lancé sans intention et c'est a posteriori, sur la lecture du résultat qu'il s'apparente à une constance, à une famille de pensée.

  • Et ceci dans une "unité de lieu" : depuis vingt ans, toutes les images (qu’elles soient en ID, 2D ,3D) sont extraites d'un même territoire qui est le lieu de résidence (soit 7000 m²). Par là l'idée de montrer qu'en développant notre attention, notre imagination, nous trouvons autour de nous une forme d'infini ; celui d'une découverte perpétuellement renouvelée là où l'effleurement d'un regard fait opinion, voire trop souvent, jugement définitif.
     
  • Celui de se satisfaire de l'acte d'élaboration au point de rendre le "montrer" superflu.
    Aujourd'hui, sous la pression de nos amis et dans la cohérence d'un cheminement vers le dépouillement, se met en œuvre l'outil de la dispersion de nos greniers débordants : ....... LE MONTRER
    D’où, (Pour le proche), des expositions dans notre région
    D'où, (Pour le lointain), l'ouverture d'un site, livres et exposition à l'étranger

    Devant l'importance des choses à montrer nous avons fait le choix d’exposer ce travail à rebours de leur élaboration, de nos œuvres les plus récentes vers les plus anciennes.
    Toutes ces phases successives de notre travail feront l'objet de pages supplémentaires qui devraient apparaître sur ce SITE au cours du temps.

 


© 2007 EUREKA SALUS CONCEPT